Carrefour a-t-il de l’avenir ?

Carrefour mercierTordons le coup immédiatement à ce que certains pourraient penser en lisant le titre de notre papier. Non, nous n’espérons pas la disparition du Groupe Carrefour : bien au contraire. Nous attendons d’ailleurs de pied ferme son renouveau de l’intérieur…
Pourtant, avec le temps, de nombreuses personnes au niveau des corps supérieurs, par leurs agissements, reculeraient l’avènement du redressement du Groupe. Il ne s’agit pas des décisions de politique générale actuelle que nous évoquons, mais bien d’une mise en oeuvre pauvre en idées nouvelles dans certaines directions. Combien de temps faudra-t-il encore voir les nombreuses publicités sur les promotions… les mêmes gangrènes intellectuelles de l’ère pourtant révolue de l’homme du Grand Nord ? La France aime les réformes. La France a besoin de réformes.
Qu’on se le dise, la relance de la France fait bien partie des 4 priorités actuelles du groupe.
Chers dirigeants de notre beau pays : colportez idées nouvelles, colportez produits nouveaux… vous en serez remerciez.

Carrefour se doit d’être mercier
Depuis des centaines d’années, le mercier “marchand de tout, faiseur de rien”, présente un rôle particulier dans notre paysage commercial. Pour se convaincre de la nécessaire adaptation, voici les photos d’un film que nous avons sauvé de l’oubli où l’on peut distinguer Monsieur Jacques Dopchie décrivant l’évolution future du commerce…
Horizontalement, la partie gauche représente 1930, le centre 1970 et les année actuelles sur la droite.
Verticalement, les parts de marché respectives des formes de commerce telles que prévues… Il est temps d’agir pour Carrefour et d’inscrire l’entreprise dans un nouveau discours !

Analyse des implantations du groupe au travers de son histoire
carrefour hypermarché implantation monde

carrefour hyper implantation

16 réflexions au sujet de “Carrefour a-t-il de l’avenir ?”

  1. Très cher Le Loup, c’est avec une certaine impatience que j’attends ce renouveau mais il faut savoir raison garder…
    En effet, la maison est en désordre… Et les récentes prises de décision au sommet de la pyramide ne font rien pour entamer tout de suite une résurgence d’idées nouvelles !!!
    Aux informations que j’ai pu obtenir du siège, c’est pour le moment le grand flou… Le bateau tangue… Des services entiers sont en voie de disparition et aucun avenir ne se dessine dans un proche futur pour les personnels concernés… C’est donc l’attente dans la peur et l’incompréhension… Tout le monde s’accroche à son fauteuil et attend la validation des décisions (souvent sujettes au visa des CE respectifs)…
    Alors, il est bien normale de ne rien voir éclore de constructif à ce stade… Tout du moins de la part des équipes managériales !!!
    Peut être du coté de Carrefour France des choses pourraient être entamées mais il me semble qu’avec l’augmentation de la charge de travail du fait de la disparition de l’organisation G4, cela me semble qqs peu compromis tant que la nouvelle organisation ne sera pas pleinement effective.
    Je terminerai par un constat : la nouvelle direction à clairement entamé la déstructuration mais son pendant (restructuration, organisation) manque cruellement de réalité, de communication point il y a !!!

  2. @non moins cher Guillem, mais de qualité,
    Une réorganisation dans les tuyaux vous avez… sur une remise à plat et définition des tâches vous pouvez compter, bien que toujours trop long à mon goût soit le tuyaux vous savez. En préparation un retour au source des esprits premiers vous aurez. Si vous en connaissez les premiers livrets, vous pouvez vous y préparer. Une mise en autonomie des équipes vous pouvez espérer et d’autres sujets bien plus encore de liberté. Vos idées au chaud devez garder pour ensuite les exprimer.
    Des couches supérieures un sentiment de peur ici est bien noté, alors que du terrain une autonomie est demandée. Sur le premier, il faudrait attaquer – ce que l’on voit est à pleurer – et pour le deuxième la thèse sera exhaussée car c’est de là que les bourgeons d’un nouveau printemps pourront pousser.
    Pour la communication, je ne peux en dire plus avant à cet automne, des vents du haut ne sont mûres pour que les idées volent pour le moment de la personne.
    Que les taupes façonnent et déchargent ici leurs brouettes pendant la tempête, je me charge des mouettes et s’il faut gentiment les fouette pour qu’elle raisonnent.

  3. On vend les bijoux et on ne construit rien ! J’en perds mon latin !
    felix qui potuit rerum cognosere causas ! C’est le dernier qu’il me reste ! lol
    Certains diront c’est comme la confiture ! J’y peux rien suis tombé dedans petit !

  4. Felix qui potuit rerum cognoscere causas… “Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses” tu veux dires. Je reconnais là le lecteur d’Astérix en Corse. Il est vrai que c’est un beau pays ou les activités me mènent parfois… Que de choses secrètes en tout cas qu’il faut mettre au grand jour pour y trouver solutions en effet.
    Nos alliés d’en bas ne s’en trouveraient que plus heureux, si les couchent intermédiaires voulaient lâcher la bride. Ce n’est point un problème de cocher, ni de charrue, mais il y a bien des chevaux qui n’ont pas encore compris la direction indiquée…

  5. Tu veux dire l’inverse l’héritier…
    C’est les intermédiaires qu’il faut couper en quatre pour relever ceux qui rampent actuellement… ;-)

  6. Le poète latin Virgile. Il signifie : “Heureux qui a pu pénétrer la raison des choses”.

  7. CARREFOUR connaît, comme vous le décrivez bien, Yves, une forte zone de turbulence.
    Le nouveau capitaine est un homme à poigne et chevronné.
    Remettre sur pieds une entreprise aussi importante qui est deuxième distributeur mondial n’est pas chose facile et du temps sera nécessaire.
    On assiste cependant déjà à des reprises de parts de marchés en FRANCE, une action à PARIS qui a repris des couleurs : de 13.51€ le 7.06.2012 à 18.95€ le 21.11.2012 = +40% en 5 mois…
    Au sein de CARREFOUR, il y a des valeurs sûres et des gens compétents… qui sauront revenir au vrai commerce… du parfait “mercier”.
    Toutes les enseignes possédant des grands hypers sont touchées par les économies de nombreux consommateurs… attentifs aux dépenses de carburant.
    Le commerce est devenu multicanal… CARREFOUR doit vite accélérer ses adaptations aux nouvelles tendances d’achat.
    Oui CARREFOUR a un sacré avenir…

  8. Non, cela risque de devenir le cercle des poètes disparus !
    Pas l’enseigne, du moins je l’espère.

  9. Lorsqu’un Yves répond à un autre Yves… ils parlent de Bretagne ?
    Et bien non, ils parlent de distribution ! Ce n’est pas un malade en phase finale, rassurez-vous. Il y a de quoi décoiffer encore des indépendants ma bonne dame…

  10. C’est un peu panique à bord en ce moment…
    Des concepts montés à grands frais, parfois il y a moins de six mois, sont démontés.
    On fait test sur test dans les magasins, en particulier sur le non al, qu’on valide au bout de quinze jours, sans avoir une vision à moyen terme de la chose et sans donner du sens aux équipes.
    Tout se passe comme si on cherchait à rattraper à tout prix trois années d’errances et de gabegie, et à effacer brutalement les erreurs du passé, mais la politique des extrêmes, c’est la spécialité de la boite depuis toujours…
    James et Lars doivent bien rigoler…

Laisser un commentaire