Carrefour : La CFDT demande l’application de la prime Sarkozy sur 2013

cfdt-carrefour-prime-dividendeLa CFDT demande une prime de partage des profits. En effet, à l’exemple des négociations des années précédentes, un courrier vient d’être expédié – de source syndicale – à l’attention de la DRH de Carrefour France.

Le courrier envoyé à Isabelle Calvez, la DRH de Carrefour France
« Madame le Directeur des Ressources Humaines,
L’article premier de la loi de finance rectificative de la sécurité sociale institue une prime de partage des profits au bénéfice des salariés. Cette loi est parue au Journal Officiel du 29 juillet 2011. Cette mesure est applicable sous certaines conditions dont :
– Effectif habituel de plus de 50 salariés
– Avoir versé à leurs associés des dividendes dont le montant par action/part sociale est en hausse par rapport à la moyenne des deux exercices précédents.
– Dans un groupe, dès lors que l’entreprise dominante remplit la seconde condition, toutes ses filiales (françaises) sont concernées par l’obligation de verser une prime.
La loi prévoit une obligation de négocier et la possibilité de mettre en place un accord de groupe. L’accord s’applique sur les dividendes versés au titre du dernier exercice clos La négociation doit intervenir dans les trois mois suivant la décision de l’assemblée générale de distribuer les dividendes.
Pour la CFDT la société Carrefour France est concernée par cette loi par son effectif, sa structure et le versement d’un dividende à ses actionnaires en hausse par rapport à la moyenne des deux années précédentes (0,58€ versés en 2013 et 0,52€ versés en 2012).
La décision sera prise lors de l’assemblée générale du 15 juin 2014 ainsi que l’a indiqué Georges Plassat Président directeur général du groupe.
Nous vous demandons donc, conformément à la loi précité de provoquer une négociation au niveau de Carrefour France afin de définir les modalités et le montant d’une prime de partage des profits au bénéfice des salariés.
En attente de votre réponse, nous vous prions, Madame le Directeur des Ressources Humaines France, d’agréer nos salutations distinguées. »

La position de la CFDT
« Conformément à la loi de 2011 la CFDT demande la mise en place d’une négociation groupe sur la prime de partage des bénéfices.
Cette négociation doit intervenir dès la décision de l’assemblée générale des actionnaires de distribuer les dividendes et au plus tard dans les trois mois suivant la décision de l’assemblée générale (en 2011 nous avions attendu novembre).
La loi donne un maximum de 1200 euros exonéré de charges sociales. Elle précise en outre que son montant ne doit pas être symbolique. Nous avons obtenu 150€ net lors des négociations 2011. Cette prime concerne environ 110 000 salariés Carrefour. »

 

8 réflexions au sujet de “Carrefour : La CFDT demande l’application de la prime Sarkozy sur 2013”

  1. Pour une fois une prime qui porte le nom Sarkozy ,et en plus exonéré de charges sociales !
    J ‘espère que derrière cela il n y aura pas un chasseur de prime !

  2. Le groupe Carrefour a les moyens , mais depuis plusieurs années le groupe a des oursins dans les poches !
    Les salaires sont devenu très bas chez carrefour !
    C ‘est a M Plassat et aux actionnaires de prendre s la décision !
    Allez faite une bonne action , en plus vous avez le nom du coupable ont dit bien la prime Sarkozy ,la que dé foi un juge face c’est courses chez carrefour !
    Donc la au siège vous risquez rien !

  3. A l heure actuel le groupe carrefour , na plus une bonne image sur le plan social !
    Une prime c’est bien , mais il est temps chez carrefour de revoir les grilles des salaires des employés !
    Des conditions de travail dans certains des hypermarchés !
    M Plassat ont l entend pas sur le plan social ?
    A quand un plan Marshall pour certains hypermarchés ?
    Les actionnaires aussi s !
    A quand le renouveau du quart d heure d avance chez carrefour ?
    M Plassat , vous passez pour un PDG austère !
    Le groupe carrefour et la aussi pour gagner de l argent !

  4. Bonjour,

    Lecteur assidu de votre site je trouve dommage que vous vous fassiez l’écho de la CFDT.

    Avec un peu de recherche vous auriez constaté que la demande d’ouverture de négociation sur la prime de dividende émane de Force-Ouvrière qui est la 1ère organisation syndicale au sein du groupe Carrefour.

    En effet, notre organisation a envoyé un courrier à la DRH Groupe afin d’obtenir des négociations dans les 3 mois.
    Cette demande a été reprise par la CFDT. Il n’y a qu’a voir les dates d’émission des courriers.

    J’attire également votre attention sur l’augmentation de la prime de participation pour 2013.
    Celle-ci est en augmentation de 35% par rapport à N-1.
    Là aussi point d’annonce de votre part alors que seule notre organisation est signataire de l’accord de participation du Groupe Carrefour.

    J’espère que vous apporterez les corrections à votre article.
    Bien Cordialement

  5. Bonjour,
    Je ne défends pas de position syndicale. J’ai juste remarqué en premier cette position prise par la CFDT.
    Je suis heureux d’apprendre que FO a pu faire cette démarche en premier… ce que vous m’apprenez… mais comme le syndicat ne me l’a pas fait savoir difficile de savoir qui de la poule… ou de l’œuf…

  6. decidemment le paysage syndicale en france est aussi triste que l actionnariale ……!

  7. 35% d’augmentation de la participation, au vu de la faiblesse de l’an dernier, 35% de presque plus rien… Bon ok, c’est toujours mieux que 10!!!
    On fait dire ce que l’on veut aux chiffres…
    Par ailleurs, FO chez Carrefour, cela ressemble plus à un syndicat maison qu’à un syndicat d’opposition constructive.

Laisser un commentaire