Carrefour perquisitionné pour pratiques commerciales illégales

Selon Le Figaro : “l’enseigne Carrefour a reçu la visite des agents de la répression des fraudes cette semaine. Plusieurs fournisseurs lui reprochaient de leur imposer des remises significatives comme préalable à la négociation commerciale.”

“Emmanuel Macron l’avait promis, il l’a fait. A l’issue d’une réunion vendredi soir au ministère de l’Agriculture avec distributeurs, industriels (Ania) et producteurs (Coop de France, FNSEA), le ministre de l’Économie a fait un point sur les négociations commerciales en cours et surtout sur les contrôles de la répression des fraudes (DGCCRF) autour de ces discussions historiquement très tendues entre grandes enseignes et fournisseurs” précise le journal.

Nous avions d’ailleurs repris le communiqué diffusé par l’ANIA suite à la conférence de presse. En tout cas, c’est le 9 février 2016, dans les locaux de Carrefour France à Massy, que la perquisition aurait eu lieu. Une situation qui ne va pas favoriser l’image du secteur dans le cadre des relations avec les fournisseurs auprès du grand public. Un moment où le groupe avait d’autres préoccupations encore plus importantes.

A rappeler : Emmanuel Macron connait bien Rothschild ainsi que Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la présidence de la République, qui lui connait bien Anne-Claire, qui elle connait Carrefour…

2 réflexions au sujet de “Carrefour perquisitionné pour pratiques commerciales illégales”

  1. Il est grand temps, chez la fleur de lys, qu’il y est une mobilisation des intelligences pour un capitalisme social.

  2. Monsieur Guerin de Beaumont, je n’ai pas la chance de vous connaître arrogance sur tous les articles publiés concernant Carrefour, me surprend, (pour ne pas dire plus).
    Je ne connais pas votre profession, avez vous fait partie d’une “charrette” ?
    Même un concurrent malveillant ne se comporterait pas comme vous.

Laisser un commentaire