CarrefourSA : du rififi dans la filiale turque de Carrefour

Carrefour Haluk DincerLe Président du conseil d’administration de CarrefourSA, Haluk Dinçer, ainsi que trois autres membres du conseil, Faruk bilen, Mehmet Tevfik Nane, et Zeynel Korhan Bilek, ont démissionné de leurs postes du conseil d’administration de CarrefourSA. Monsieur Dinçer en était président depuis 2004.

« notre présence dans le conseil d’administration n’était plus bénéfique »
Dans une déclaration au sujet de sa démission, Haluk Dinçer a précisé : « En tant que Sabanci Holding, nous sommes des partenaires minoritaires de CarrefourSA avec une part de 38,8%. Puisque nous n’avons pas reçu le soutien et l’assistance nécessaires auprès de Carrefour, nous avons réalisé que notre présence dans le conseil d’administration n’était plus bénéfique et avons décidé de démissionner de nos positions […]. »

Sabanci Holding se désengagerait ?
Pour Reuters, « le départ serait interprété par certains comme le possible prélude à un désengagement de Sabanci Holding, le partenaire local du distributeur français. Le nouveau PDG de Carrefour, Georges Plassat, avait évoqué mi-juin la possibilité – parmi d’autres – d’une sortie du marché turc afin de désendetter le groupe. Carrefour et Sabanci ont en outre exprimé publiquement ces derniers mois leur insatisfaction quant à l’évolution de leur partenariat. »
Toujours selon la même source « en février, le conglomérat turc avait annoncé avoir mandaté une banque pour étudier ses options concernant cette participation, en se disant insatisfait des résultats de CarrefourSA. Carrefour détient 58% de Carrefoursa et Sabanci 38,8%, le solde étant coté. A la Bourse d’Istanbul, l’action Carrefoursa a gagné jusqu’à 9,24% après l’annonce des démissions et affichait en fin de séance un gain de 3,5%. Le mois dernier, Thomas Hübner, directeur des activités européennes de Carrefour, avait évoqué la possibilité d’un changement de partenaire en Turquie. »

carrefour sa banci
Inauguration d’un Carrefour Express le 2 avril 2010 à Aliaga, une petite ville industrielle

2 réflexions au sujet de “CarrefourSA : du rififi dans la filiale turque de Carrefour”

  1. Très franchement ,c’est pas seulement dans la filiale Turque que il y a du rififi!
    Dans la filiale du Sud -ouest il y aussi du rififi .

Laisser un commentaire