Jusqu’où les consommateurs veulent-ils sécuriser leurs données ?

À l’ère des cyber attaques, l’étude réalisée par Ping montre quelles sont les préférences en matière de sécurité et les comportements adoptés par les consommateurs dans le but de protéger leurs données.

Etude menée par Ping Identity

La sécurité des données comme source de confiance

Alors que la question de la préservation des données personnelles est aujourd’hui prédominante, il faut se demander si les consommateurs sont prêts à tout pour s’assurer de la survie de leur vie privée et pour bénéficier de davantage de sécurité.

Pour s’assurer que leurs informations personnelles qui traînent sur les sites marchands sur Internet où ils ont déjà achetés ne soient jamais violées, les consommateurs sont nombreux à vouloir y mettre le prix. C’est en effet ce que souligne l’étude réalisée par Ping concernant les habitudes en matière de cyber sécurité. En premier les Américains : 64% d’entre eux sont disposés à payer plus contre 54% d’Allemands et 46 et 40% pour le Royaume Unis et la France pour que leurs données personnelles soient préservées. Cependant, en dépit des attaques récentes, les consommateurs restent également nombreux à refuser de payer plus pour plus de sécurité. Surtout au Royaume Unis où ils sont 64%, suivi de près par la France avec 61% et l’Allemagne et les États-Unis à 52 et 48%.

Mais quels ont été les changements déjà opérés par les consommateurs ?

Ils ont développé une certaine méfiance vis-à-visdesservices en ligne et des fournisseurs d’applications quant à leur capacité à protéger leurs informations personnelles. Surtout les français qui à l’heure actuelle ne sont plus que 38% à être confiants envers les fournisseurs contre 42% d’Allemands et 48% au Royaume Unis et aux États-Unis.

Ils ont pris conscience de l’importance que revêt la protection de leurs données, notamment les français qui en sont les plus concernés. En effet, à la question « Vous sentez-vous plus ou moins concerné par la protection de vos données que vous ne l’étiez un an auparavant ? » 56% disent se sentir plus concernés contre 45% d’allemands et 54% d’anglais.

Qu’en est-il du partage du numéro de sécurité social ?

Peu nombreux sont les consommateurs qui continuent à partager leur numéro de sécurité social avec des marques en ligne. En tête les États-Unis avec seulement 16% d’entre eux qui partagent régulièrement leur numéro de sécurité sociale contre 9% pour la France et 6 et 4% pour l’Allemagne et le Royaume Unis.

Et vous, quels changements seriez-vous prêts à opérer pour davantage de sécurité ?

Les données sont fondées sur une enquête de MarketCube commandée par Ping Identity. 3 264 consommateurs ont été interrogés aux États-Unis, en France, en Allemagne et au Royaume-Uni en mai 2018.

1 réflexion au sujet de « Jusqu’où les consommateurs veulent-ils sécuriser leurs données ? »

Laisser un commentaire