Carrefour Un combat pour la libertél

On trouve pas de masques mais 750.000.000.000 € pas de problème !

Ce monde est-il dirigé par des fous ? On pourra penser ce que l’on veut. Ceux qui sortent des clubs machins et les multinationales trucs nous dirons “encore un coup de la Théorie du complot” mais franchement, mettre à sac l’hôpital public, dire que le système public coûte trop cher puis mettre sur les genoux le personnel médical, tout en sortnat du chapeau 750.000.000.000 € ! Il y a comme un truc que je ne comprends définitivement pas sur la santé morale de cette classe dirigeante.

Vous avez bien lu

A vrai dire, je me suis repris à plusieurs fois pour compter les zéros. Mais là, comment ne pas penser que nos dirigeants ne sont que de pacotille dans cette belle Europe qu’ils nous construisent ! Les intérêts financiers sont bien loin des préoccupations des populations, cela fait longtemps qu’on le savait. Mais nous dire que l’on ne peut financer l’hôpital public sans apporter de solutions mais endetter l’Europe entière d’un claquement de doigt. Il y a tout de même un pas !

Illustration d’un “journal

Le service public est encore là

Mais « patatra » dans les rouages – et cela tombe bien finalement – le remède au Covid-19, on le sait déjà, grâce au traitement par l’hydroxychloroquine couplé avec de l’Azithromycin, ne coûtera presque rien et vient du secteur public. Dommage pour les pourfendeurs des institutions populaires et déposeurs de brevets en tout genre, le remède est déjà dans le domaine public, comme le professeur Raoult lui-même au passage. Comme quoi, le service public donne encore de l’espoir car il va en falloir beaucoup aux familles qui soignent leurs malades ou vont enterrer leurs morts…

Et maintenant ?

L’autre problème cela va être la phase d’après… car à endetter chaque européen sans lui demander son avis, c’est toute notre économie qui sera secouée. On nous parle de guerre à tout va sans passer par l’Assemblée Nationale, voilà maintenant que l’on nous sort le bazooka, dixit la presse.

Merci Madame Lagarde. Vous aviez déjà fait une bourde envers les Italiens ! Voilà que vous en faite une autre avec tous les Européens. La solution est pourtant donnée depuis des mois pour mettre en place un véritable plan de relance pour notre économie et toute l’Europe au passage sans recours à la fausse monnaie. Il permet +34% de pouvoir d’achat au niveau du Smic et permet de désendetter toutes nos nations en finançant les retraites et le système de santé. Mais tant que les mulets ne voudront boire, et les économistes à leurs chevets serviront de magiciens de perlimpinpin, rien n’avancera encore sur ces sujets là.

A la place on nous promet de suer encore sang et eau… L’histoire est loin d’être finie :


Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté