Politique Carrefour, avant…

Projet de publicité On fait croire beau paquet
Projet de publicité “On fait croire encore qu’un produits est meilleur parce qu’il a un beau paquet. C’est ça la liberté ?” 1976

« La politique poursuivie par Carrefour en créant sa marque de distributeur a de très nombreux points communs avec le consumérisme. Pour le consumérisme, le fabricant n’est pas le seul responsable des produits, le distributeur l’est également. Le consumérisme souhaite que le distributeur soit l’allié du consommateur et non celui du fabricant. Il veut que le magasin se considère comme un acheteur pour le consommateur et non un vendeur pour le fabricant.
[Cette] démarche d’analyse des produits, de sélection des fournisseurs sur des critères qualitatifs (et non en fonction de la publicité qu’ils dépensent pour prévendre leurs produits), de contrôle de cette qualité par des sondages réguliers, correspond à l’esprit consumérisme. »
Extrait de Carrefour Un combat pour la liberté

Laisser un commentaire