La fin des quotas sucriers européens

La fin des quotas sucriers européens programmée pour le 30 septembre 2017 pourrait pousser les producteurs européens de sucre (dont Suedzucker ou Tereos) à augmenter leur production de 10% à 20%, même si ces changements structurels ajouteront une pression supplémentaire sur les prix et une concurrence de marché.

La fin des quotas sucriers européens pourraient changer la donne

L’Union Européenne est après le Brésil et l’Inde, le troisième producteur mondial de sucre et le second plus grand consommateur au monde (après l’Inde, mais avant la Chine). Depuis leurs niveaux bas d’août 2015, les prix du sucre remontent, probablement en anticipation d’une offre déficitaire en 2016.

fin des quotas sucriers européens

C’est en effet l’agence Standard & Poor’s qui communique à ce propos. L’environnement de marché post-septembre 2017 pourrait ainsi présenter quelques opportunités pour les producteur européens telles que :

  • une croissance importante des volumes de vente aux marchés émergents (Asie, Moyen-Orient et Afrique),
  • l’accès à une clientèle plus large et diversifiée géographiquement,
  • une structure opérationnelle plus flexible pour contrer la volatilité des prix du marché,
  • ainsi qu’une diversification des produits hors production de sucre et d’éthanol.

1 réflexion au sujet de « La fin des quotas sucriers européens »

  1. Actuellement il y a une campagne contre le diabète !

Laisser un commentaire