Carrefour Un combat pour la libertél

Le Groupe Casino annonce une émission obligataire et une offre de rachat d’obligations

Dans le cadre de l’opération de renforcement de sa structure financière annoncée le 9 décembre, le Groupe Casino lance aujourd’hui (i) une émission obligataire non sécurisée de maturité janvier 2026 (montant cible de 300 millions d’euros) et (ii) une offre de rachat portant sur les obligations non sécurisées de maturités 2021 à 2025 (montant maximum de 1,2 milliard d’euros).

Le Groupe Casino annonce la vente de plusieurs magasins

Modalités de cette émission obligataire

Les nouvelles obligations incluront les mêmes restrictions de dividendes que les financements levés en novembre 2019. Ainsi, le versement de dividendes ne sera libre1 qu’à condition que le ratio de levier soit inférieur à 3,5x post-paiement.

L’offre de rachat d’obligations

L’offre de rachat, d’un montant maximum de 1,2 milliard d’euros portera sur les obligations Casino non sécurisées de maturités 2021, 2022, 2023, 2024 et 2025.

Elle sera financée par :

  • 735 millions d’euros issus du produit de cession de Leader Price (648 millions d’euros) et de fonds actuellement disponibles sur le compte séquestre dédié au remboursement de la dette (87 millions d’euros) ;
  • les fonds levés dans le cadre de l’abondement du prêt à terme annoncé le 9 décembre (montant cible de 200 millions d’euros) et de l’émission des nouvelles obligations 2026 (montant cible de 300 millions d’euros).

Dans le cadre de son offre de rachat, le Groupe Casino acceptera toutes les obligations 2021 et 2023 apportées, et tout ou partie des souches 2022, 2024 et 2025. Les fonds levés et éventuellement non utilisés à l’issue de l’offre de rachat seront versés sur le compte séquestre dédié au remboursement de la dette en vue d’opérations ultérieures.

Articles liés

3 Commentaires

  1. Iparleau14/12/2020 at 14:36

    Les futurs baisers : comptez-vous ! ?

  2. Iparleau14/12/2020 at 21:51

    C est des James Bonds ou des Junks Bonds ? Ho pardon !

  3. Yves Soulabail15/12/2020 at 09:22

    Les obligations sont qualifiées de spéculatives par les agences de notation lorsque leurs note est inférieure ou égale à BB+

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté