Liu Bolin : l’art de consommer ou disparaître…

liu bolin supermarcheLes membres du Conseil d’administration de Carrefour, proche de l’Asie, comme d’autres… pourront apprécier le travail de cet artiste : Liu Bolin.

Une critique de la consommation ?
Nous apprécions particulièrement son travail et notamment ses photos de supermarché, où la précision de travail de peinture permet à l’artiste de ne plus distinguer l’homme devant des aliments en boite.

liu bolin boite
Qui est mis en boîte ?
liu bolin journaux
La tête entre Ideat et Beaux art, le coeur Côté Paris, l’estomac dans la Santé et Elle à table, pour finir avec le Capital au niveau des bourses, évidemment.

Se protéger contre la peur du monde…
Le jeudi 1er décembre 2011, le CDSE organisait son 5e colloque à l’OCDE : « Les entreprises face aux désordres mondiaux », dont nous reprenons les conclusions. « Devant une affluence record, Gérard Mestrallet, PDG de GDF-Suez a ouvert cette journée en rappelant que le développement commercial d’une entreprise ne pouvait se faire sans un niveau de protection adéquat. Il s’est montré résolument optimiste concernant l’avenir de son entreprise. « L’énergie et l’eau sont des secteurs d’activités dont la société continuera de dépendre pour encore 50 ou 100 ans. Cela nous protège contre les aléas exogènes ». La journée fut conclue par Olivier Buquen, Délégué Interministériel à l’Intelligence Economique, qui a salué la publication par le CDSE du premier Livre Blanc sur la sûreté d’entreprise. « Il s’impose déjà comme un document de référence ». Dans son introduction, Alain Juillet, Président du CDSE, a dévoilé certaines recommandations formulées dans ce Livre Blanc : échange de points de situations pays entre l’Etat et les entreprises ; développement de normes partagées en matière de sûreté coconstruites par l’Etat et les entreprises ; refonte des textes législatifs relatifs à la sécurité privée afin de mieux prendre en compte les évolutions du secteur ; rattachement du directeur sécurité à l’un des membres du comité exécutif ou appartenance à ce dernier. Olivier Buquen a insisté sur l’avenir du texte sur le secret des affaires devant inaugurer le « Confidentiel Entreprise ». « Cette nouvelle disposition sera un réel progrès par rapport à ce qui existe aujourd’hui(…). Le texte a fait l’objet d’une proposition de loi censée être étudiée au Parlement début 2012. Mais le Conseil d’Etat nous a rappelé que la voie est étroite et a donné des consignes très strictes pour veiller à la constitutionnalité de ce texte ». […] J-H Lorenzi, Président du Cercle des Economistes, avertit à propos de la situation actuelle : « nous sommes dans la situation de Franklin Roosevelt en 1937 : il pense que la crise est terminée et veut réduire les déficits. Là fut l’origine de la crise des années 1930. Nous sommes tous en train de créer notre problème en réduisant nos déficits aujourd’hui ». »
Le texte se suffit.

6 réflexions au sujet de “Liu Bolin : l’art de consommer ou disparaître…”

  1. Rien à voir avec Carrefour, c’est vraiment génial. J’imagine juste que c’est un responsable Merch qui se fond dans le décor pour mieux étudier l’acte d’achat.

Laisser un commentaire